Constructeur de maisons individuelles Constructeur de maisons individuelles

Être appelé par notre conseiller ?

Votre numéro a bien été transmis. Nous vous remercions et vous contactons dès que possible.

Actualités

Découvrez notre dernière actualité

Brique monomur : ce qu’il faut savoir

Brique monomur : ce qu’il faut savoir

Avec l’application de la RT2012 pour toute nouvelle construction d’habitation depuis le 1er janvier 2013, la brique monomur fait beaucoup parler d’elle. Quelles sont ses différences avec les autres matériaux ? En quoi est-elle particulièrement performante ? Réponse dans cet article.


La brique monomur a fait son apparition il y a une douzaine d’années, pour répondre  à la demande grandissante de matériaux performants et isolants pour la construction de maisons individuelles. Composée de terre cuite multialvéolée, la brique monomur offre de nombreux avntages et est entièrement compatible avec les matériaux d’isolation recommandés par la Réglementation Thermique 2012 (RT2012).  

 

Quelles différences entre une brique monomur et une brique classique ?


Si elle partage, avec la brique classique, l’argile comme matière principale, la brique monomur est autrement plus épaisse puisque elle fait entre 30 et 37,5 cm d’épaisseur, contre 20 cm pour le modèle standard. Alors qu’il est nécessaire de poser un isolant et une plaque de plâtre quand on construit une maison en briques classiques, la brique monomur remplit à la fois le rôle de gros œuvre et d’isolant, grâce à son conception en alvéole qui augmente la capacité isolante de la brique. Plus la brique possède d’alvéoles et plus elle est isolante.

 

Quels sont les avantages de la brique monomur ?


Matériau durable par définition, le monomur garantie une efficacité qui sera identique dans une centaine d’années. Résistant à l’humidité, il ne craint ni les parasites, ni les rongeurs, ni les insectes. De plus, une maison construite à base de briques monomur dispose d’une bonne qualité de l’air car le monomur empêche l’apparition de moisissures et n’émet pas de composés organiques volatils. De plus, son inertie permet d’obtenir un grand confort thermique en été comme en hiver dans la maison. En période chaude, la brique emmagasine la chaleur au cours de la journée pour la restituer la nuit. En hiver, elle empêche le bâtiment de se refroidir en restituant là aussi l’énergie captée au cours de la journée. Ainsi, le monomur réduit les besoins en chauffage et en climatisation, et permet de faire des économies d’énergie significatives.  La pose, effectuée à « joints minces » (environ 3mm d’épaisseur), est également facilitée, et nécessite beaucoup moins de mortier, d’eau et d’emballage.


Quels sont les inconvénients de la brique monomur ?


La brique monomur présente en effet au moins un inconvénient : le surcoût qu’elle entraîne pour la construction d’une maison, entre 3 et 4000 euros. Toutefois, cet investissement sera amorti au bout de quelques années grâce aux économies d’énergie obtenues par l’efficacité du matériau. De plus le monomur se distingue par sa durabilité et vous évitera des travaux de maintenance.

 

Partagez cet article :

Fiche technique écrite par Rédacteur Groupe Diogo Fernandes - Lundi 08 avril 2013

Mentions légales

Conception & réalisation : Rollingbox