6 règles à connaître pour aménager son grenier

6 règles à connaître pour aménager son grenier

Vous souhaitez gagner de l’espace dans votre maison. Avez-vous pensé à aménager vos combles ? Ce lieu laissé à l’abandon peut devenir l’une de vos pièces préférées. 

Vous avez envie de gagner de l’espace dans votre intérieur. Les combles sont une première solution à envisager, si elles possèdent l’espace sous plafond nécessaire. Voici quelques règles pour réussir avec succès l’aménagement de votre grenier.

Vos combles sont-elles aménageables ? C’est la première question que vous devez vous poser. Voici quatre points indispensables qui vous aideront à y répondre.

 

Avoir une hauteur suffisante :

La pente idéale pour aménager ses combles est de 45°. En dessous de 35°, vous devrez modifier l’inclinaison ou surélever votre maison.

 

Obtenir le permis de construire

Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour savoir si le PLU (plan local d’urbanisme) vous autorise à augmenter la surface de votre maison.  Même si votre construction respecte la réglementation d’urbanisme en vigueur, prenez garde au recours des tiers. Vos voisins ont deux mois (après l’affichage du permis de construire) pour revendiquer vos travaux.

 

Votre budget !

La charpente choisit influence le coût de la facture. Une charpente traditionnelle avec un plancher porteur en bon état n’engendre pas de surcoût.

Vous devez compter entre 500 et 700€ par m² pour l’aménagement des combles

Si votre couverture est abimée, profitez des travaux pour rénover et isoler le toit par l’extérieur. Vous gagnerez ainsi de l’espace à l’intérieur de vos combles.

Dans le cas où vous modifiez la pente du toit, la couverture sera donc à refaire. Réutiliser les tuiles permettra de réduire la facture. Le rehaussement de la maison implique des travaux de maçonnerie et de charpente. Le budget sera 50 à 70% plus cher que des travaux d’aménagement classique.

 

Petit test !

Placez la personne la plus grande de la famille, bras écartés, sous les combles de la maison, là où, la hauteur est la plus haute.  Il ne doit pas toucher la charpente. Rajoutez 20cm de chaque côté de ses bras et 40cm au-dessus de sa tête. Si cela est possible, l’aménagement des combles est alors possible.

 

Les démarches à suivre avant de commencer les travaux :

Rendez-vous dans votre mairie afin d’être conseillé sur les démarches administratives à suivre et connaître la réglementation en vigueur dans votre région. Le permis de construire est obligatoire pour les créations de surface habitable de plus de 20m² (40m² pour les communes possédant un PLU).

Si la surface de votre maison, après travaux, est supérieure à 170m² vous devez faire appel à un architecte. 

Pour les modifications inférieures à 20m², une simple déclaration est nécessaire pour réaliser les travaux.

 

Rendre votre nouvelle pièce confortable :

Gagner de l’espace est une chose, mais il faut que cette espace soit agréable à vivre et confortable. La pièce doit être bien isolée pour limiter les dépenses de chauffage l’hiver, et les surchauffes l’été.

L’isolation extérieure est idéale, elle libère l’espace habitable et limite les risques de ponts-thermiques. Cette solution est plutôt coûteuse, et, elle est généralement envisagée pour les travaux de rénovation de charpente ou d’élévation du toit

L’isolation par l’intérieur est plus économique et facilement réalisable. En amont, vérifiez l’étanchéité de votre couverture, puis posez deux couches d’isolant. Afin de protéger l’isolant de l’humidité, le toit doit être revêtu en extérieur par un écran pare-pluie et à l’intérieur par une membrane d’étanchéité.

Pour l’habillage des parois, des panneaux composites tout en un (isolant et plâtre) sont suffisants pour un mur régulier (parpaing ou brique).
A l’inverse, des ossatures métalliques doivent être posées sur les murs irréguliers (en pierre), l’isolation et les plaques de plâtre viendront se fixer dessus.

Le plancher doit pouvoir supporter 150 à 200kg par m². Nous vous conseillons de poser une sous-couche acoustique sous le sol pour réduire le bruit des pas. Evitez le carrelage et privilégiez un sol de moins de 5mm d’épaisseur.

Pour la luminosité de la pièce, optez pour des fenêtres de toit qui apportent plus de lumière que des fenêtres classiques. Les surfaces vitrées doivent correspondre à 1/6 de la surface habitable. Evitez les zones d’ombres et répartissez vos fenêtres équitablement de chaque côté de la toiture. Ainsi, vous accumulez de la chaleur l’hiver et vous pouvez ventiler l’été. Nous vous conseillons d’utiliser des protections solaires ou des volets roulants pour vous protéger du froid et de la surchauffe.

 

Peut-on bénéficier de réduction d’impôt pour l’aménagement des combles ?

Si vos dépenses ont pour but d’obtenir une meilleure isolation sur le volume existant et si votre maison est terminée depuis plus de deux ans. Alors, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt.

 

Si vos travaux d’isolation sont additionnés à une augmentation de la surface habitable (de plus de 10%), vous ne pouvez bénéficier de la réduction car votre maison n’est pas considérée comme achevée. 

Partagez cet article :

Actualité écrite par Rédacteur Groupe Diogo Fernandes - Mercredi 27 avril 2016

Suivez-nous

Haut de page