Constructeur de maisons individuelles
Depuis 1974

PTZ : SUPPRESSION ET DISCUSSIONS...

mardi 02 juillet 2019

Suite aux décisions gouvernementales en 2018 de l’arrêt du PTZ dans les zones B2 et C annoncé en décembre 2019, de nombreux constructeurs voient une faille et une baisse future de leurs ventes de maisons individuelles pour les bénéficiaires du PTZ. 

Petit zoom sur le PTZ : 

Le PTZ ou prêt à taux zéro est à disposition des ménages modestes et primo-accédants leurs permettant d’obtenir le fameux prêt (0%) facilitant l’accession à la propriété. 

Damien Hereng, nouveau président de la FFCMI (Fédération Française des Constructeurs de Maisons Individuelles) dénonce cette mesure prise et appelle à la modification de cette dernière afin de prolonger le PTZ jusqu’en 2021

La suppression du PTZ est néfaste et inégale tant pour les constructeurs de maisons individuelles que pour les ménages modestes et les primo-accédants.


Selon Damien Hereng : « le rêve n°1 de 80% des français » est la construction de leur maison mais avec ces changements l’acquisition et le pouvoir d’achat des français diminuent (la baisse des enveloppes budgétaires pour la réalisation des projets) entrainant la chute de ventes et la construction de maisons neuves et particulièrement sur le territoire dans les zones rurales

Pour le président de la FFCMI, l’intérêt de maintenir le PTZ est de faciliter l’accès aux logements neufs pour beaucoup de français qui le souhaitent car contrairement à ce que l’on peut penser la rénovation d’une maison par exemple peut représenter un coût 60% plus élevé que la construction d’une maison neuve

De plus, la construction semble aussi être avantageuse face aux logements collectifs qui serait 40% plus onéreux que l’acquisition d’un nouveau logement

Partagez cet article